L’organisation

DSC_7519

Je vous vois déjà paniqué à l’idée d’oublier quelque chose pour vos deux semaines de vacances lors de la préparation des baguages ! Mais alors pour un an ?

Et bien ça nécessite un peu d’organisation, d’une année sur l’autre les hivernants se donnent des listes et les choses à ne pas oublier (chacun à ses petites astuces). Les vêtements techniques grand froid, c’est l’institut polaire qui fournie. Pour tout ce qu’on veut emmener en plus on a le droit à 3 cantines métalliques qui peuvent peser jusqu’à 40kg chacune. L’essentiel c’est d’avoir quelques slips (propres) et le tour est joué !

Pour tout ça il faut se projeter dans le futur, le malles mettent 3 mois à faire le trajet, elles partirons bien avant nous. Alors on fait des listes, des longues liste,.. on fait les magasins, on refait les rayons deux ou trois fois et se demandant ce qu’on aurait bien pu oublier. Et quand c’est finalement le moment d’acheter il faut réfléchir aux quantités pour un an et en même temps à ne pas dépasser le poids dans les malles. Pour certains 120 kg c’est beaucoup trop et pour d’autres pas assez, pour ma part je profites des kilos restant pour emmener de bonnes choses à manger.

Parfois c’est l’impression d’en avoir dix fois trop et finalement après réflexion c’est l’effet inverse, on a l’impression qu’on va en manquer… Heureusement que les prédécesseurs sont la pour rassurer :

C’est vrai que d’un point de vu préparation des cantines c’est toujours un peu l’angoisse de se dire, est-ce que j’ai pris assez de dentifrice pour 14 mois ou des conneries dans le genre (dans le doute ne te brosses pas les dents). Non plus sérieusement, entre la dotation de l’IPEV et le matos présent sur place tu es relativement bien équipé.

C’est bizarre de voir ses malles pleines, le départ se concrétise et chaque avancée m’immerge petit à petit dans cette aventure.

Une liste de ce qu’il devrait y avoir dans mes valises :

  • tous les consommables : savon, dentifrice, rasoirs, crème hydratante, stick à lèvres,… pour être beau, propre et bien entretenu.
  • de quoi s’habiller en dehors du boulot (on va éviter de sentir le vomi de pétrel ou la bouse de manchot de mes vêtements de travail) et puis c’est bien d’avoir quelques habits confortables pour l’intérieur.
  • de quoi se divertir (un brandi-dog, des bouquins, une guitare, des affaires de sport, un hamac pour se prélasser entre les cocotiers, l’intégrale de la série pingu,…)
  • à manger bien sur ! Pas question de partir sans un peu (beaucoup) de bon miel, chocolat, thé et autres denrées de survies. Surtout qu’on ne pourra pas aller faire les courses à Mammouth qui a disparu depuis bien longtemps (j’aurais pu éviter cette blague j’avoue…).

[…] chaque année tout le monde prend trop de vêtements, alors profites-en pour prendre dans tes malles des trucs dont t’aura envie pendant l’hiver genre du bon miel , de la tisane des bouquins que tu as envies de lire.

Aujourd’hui les malles sont presque pleines, j’appréhende un peu le moment de les fermer pour la dernière fois. Moment ultime ou plus aucun changement ne sera possible et ou le seul moment de rattraper un oubli sera ma valise que je prendrais dans l’avion.

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s